Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Racontez une histoire en prose (de préférence) qui commence par :"j'ai trouvé dans ma bibliothèque" ou qui finisse par "je ne suis pas bibliothécaire" (ou les deux).

Publiez-la sur votre blog le Lundi 14 Juillet.

Evidemment tous les panachages et métissages sont autorisés à condition de coller de près ou de loin au thème "bibliothèque".

Doux souvenirs

J’ai trouvé dans ma bibliothèque une centaine de livres que je n’avais pas lus. Pourquoi me demandai-je en m’asseyant confortablement dans le vieux fauteuil de mon grand-père. Il aimait être là, devant ses livres qu’il regardait avec amour. Mais un jour sa vue baissa et il me demanda à moi qui n’était qu’une gamine de douze ans de bien vouloir lui faire la lecture. Je n’osai pas refusé mais je courus tout de suite le dire à ma mère en hurlant que c’était injuste, que mes vacances je ne voulais pas les passer avec un vieux et en plus dans une pièce qui sentait mauvais.

Elle essaya de m’expliquer que cette pièce était le refuge de mon grand-père depuis qu’il avait perdu sa femme et que je devrais avoir honte de parler ainsi. Elle ajouta que l’odeur était celle des vieux livres pleins d’histoires que je ne connaitrai jamais puisque je en voulais pas lire.

Alors cet été-là, je me suis forcée. Une heure par jour je venais m’assoir sur le petit coussin face à lui et je lisais. Au début cela me paraissait vraiment fastidieux mais au fur et à mesure, je commençais sérieusement à y prendre du plaisir. Et puis de voir son visage transformé, les yeux clos en train de m’écouter me flattait.
C’est ainsi que j’ai découvert la lecture et quand il est mort, j’ai repris tous ses livres et SON fauteui
l.

J’ai trente ans maintenant et j’éprouve toujours le même plaisir à venir m’assoir devant mes livres qui pour la plupart furent les siens, et quand je découvre comme aujourd’hui qu’une centaine de titres m’ont échappé, je suis heureuse. Le partage de cette joie avec mon aïeul me revient et je me surprends à lire tout haut … pour lui s’il m’écoute quelque part.

Commenter cet article
J
c'est si bon une odeur de bibliothèque...c'est comme une petite madeleine !
Répondre
E
J'aime bien ce texte pour le DEFI proposé par Enriqueta; c'est marrant de voir cette petite (qui dit franchement ce qu'elle ressent) qui fait plaisir à son grand-père, malgré tout. Bon après midi.
Répondre
M
Voilà bien la preuve que l'on peut prendre goût à ce qui, au départ, nous semblait bien rébarbatif.
Joli défi Marie!
Répondre
M
Ce récit est adorable, j'aime beaucoup
Merci pour ce partage
Répondre
M
merci à toutes et tous d'être passés me faire un coucou bonnesoirée et à plus pour d'autres aventures !!
Répondre
J
Bonjour Marie... Tous les enfants ne sont pas fous de lecture.... Il faut un déclic parfois, ce fut le cas.... ;-) Bises, jill merci
Répondre
A
Une très belle histoire qui me touche beaucoup... J'imagine la complicité qui a pu se créer petit à petit entre le grand-père et sa petite fille, avec les livre comme intermédiaires...
Répondre
J
venir au goût des livres par le partage de la lecture ... une belle histoire, émouvante bises
Répondre
D
Bonsoir Marie,
Tu as su rendre ton grand-père heureux par tes lectures et cela n'a pas de prix . Tu as raison de lire tout haut, car je suis sûre qu'il t'entend et qu'il est fier de toi comme il le fut, lorsque tu n'étais qu'une enfant .
Bises et douce fin de soirée
Dominique
Répondre
E
Et oui, la lecture, les livres sont un pont entre les humains même au delà du temps et de la mort. Une participation émouvante. Merci.
Répondre

Articles récents

Hébergé par Overblog