Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

ma maison mais sous le soleil

Publié le 25 Avril 2011 par marie chevalier

DSC00068             DSC00075.JPG

commentaires

ma maison en picardie

Publié le 15 Avril 2011 par marie chevalier dans vous et moi

DSC01974.JPG

DSC01916  

 

     maison et grange  sous  la  neige                           

commentaires

JEUDI EN POESIE N° 53

Publié le 14 Avril 2011 par marie chevalier dans mes poèmes

Ce  petit poème est de moi et salue  la "Baie de Somme"  que j'adore 

                                 

 

                                                   

                                 LA BAIE

 

 

 

 

         Dans la Baie où folâtrent des phoques,

 

Longuement regardés et observés,

 

Il existe tout près de l’écluse,

 

Une rivière encombrée de branchages,

 

De détritus de toute sorte,

 

Jetés par les touristes.

 

Et pourtant qu’elle est jolie

 

Cette rivière, se faufilant

 

Vers la mer, comme pour s’y ressourcer.

 

Au fil de l’eau, des canards,

 

Des feuilles mortes

 

Ne lui donnent que plus d’attrait.

 

De la rambarde sur laquelle

 

Nous posons nos bras

 

Pour mieux la photographier,

 

Quelques douces petites vaguelettes

 

Viennent nous saluer, plus bas,

 

Sous le petit pont

 

Qui la cache aux regards

 

Des automobilistes

 

Qui y passent, insensibles,

 

Trop vite et sans égard

 

Pour ce qu’il y a dessous :

 

Une vie dans l’eau,

 

Une vie au fil de l’eau.

 

Cette rivière souillée par les hommes,

 

Se nomme la Somme.

 

Elle sillonne toute la région,

 

Venant de la Seine

 

Comme un enfant

 

Qui aurait suivi la berge,

 

Jusqu’à la grande baie

 

Jusqu’à la mer.
Où il se jetterait joyeux et lutin.

 

Au fil de l’eau les canards nagent,

 

Et se précipitent

 

Vers un morceau de pain.

 

La vie, dans toute sa simplicité

 

Là sous nos pieds

 

Sous le petit pont

 

La vie dans la Baie.

 

 

 

 

  

commentaires

défi d'écriture N°1

Publié le 11 Avril 2011 par marie chevalier dans défis d'écriture

 

 

 AUTOUR D'UNE COULEUR 

 

 BLANC

 

 

 

Blanc comme ton visage si pâle et si diaphane

 

 Blanc comme le linceul que sur ton corps on drape

 

 Blanc comme ton cœur vidé de son sang.

 

 Blanc comme la robe de mariée que tu ne mettras jamais

 

 Blanc comme le sel de la mer

 

 Blancs comme certains voudraient naître.

 

 Blancs comme tous ceux qui ne sont pas noirs,

 

 Blancs comme parfois j’ai honte d’être,

 

 Blanche comme l’âme d’un enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

défis d'écriture N°3

Publié le 11 Avril 2011 par marie chevalier dans défis d'écriture

Alphabet en acrostiche (M'annette )

 

 

Deux amours de gosses !

 

Ah ! Que j’aimerais être une tourterelle :

Bien que, je n’ai pas d’ailes ?

Ça doit se trouver chez le quincaillier,

Dit Xavier, plongé dans sa revue maritime.

Et puis encore, tu te moques !

Fichtre non ! Je te donne une idée c’est tout !

Gentiment, je t’assure !

Hélas, Xavier, je crois que je rêve

Il ne faut pas être sorti de l’ENA pour savoir.

Justement ma douce, tu n’as qu’un petit diplôme !

Ketekon ! (c’était leur mot, pour rire) !

Laisse tomber et viens plutôt me faire un bisou

Même si tu n’as pas d’ailes je t’aime bien !

Ne te fiche pas de moi en plus !

Oh ! Non je sais trop ce qu’il m’en couterait !

Punir, tu ne sais faire que cela !

Que tu peux être mauvaise joueuse !

Rassures-toi, Xavier, je me vengerai !

Sûr, je te fais confiance !

Tu es vraiment le garçon qui m’embête le plus !

Un pauvre type minable auquel je m’accroche bêtement !

Va donc voir si Maman est là, j’entends du bruit.

Waters ? Salon ? Chambre à coucher ? À ton avis ?

Xavier ! Arrête de me faire marcher !

Yaka, tunaka, va là, fais ça, tu m’énerves !

Ze t’aime ! Ma biche même sans Z'ailes, dit-il en riant !

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

défis d'écriture N°2

Publié le 2 Avril 2011 par marie chevalier dans défis d'écriture

 Lettre de rupture originale

 

 

Mon amour,

 

Je t'ai aimé  parce que je pensais que tu étais un être unique.

 

Je suis resté parce que j'aimais bien que tu sois  LA seule à m'aimer.

 

Je te quitte parce que tu m'as  présenté ta soeur et  que je ne peux  pas choisir entre elle et toi.

commentaires