Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Défi 221 (croqueurs de mots- histoire zazatesque )

Je vous propose de concocter une petite histoire

« zazatesque », faites travailler vos méninges, vous connaissez mon esprit déjanté

 

Ca n’arrivera jamais ! C’est pour de rire !

 

La pluie qui a commencé il y a deux jours poursuit sa route inlassablement. De toutes les régions de France arrivent à la rédaction du journal des informations de plus en plus inquiétantes. Que se passe-t-il ? On avait déjà eu de la pluie en mai mais pas ainsi, pas en continu et surtout pas glacée à ce point. Dès qu’elle atteint le sol, elle gèle. Alors on peut imaginer la patinoire nationale qu’est devenue la France. Nous avons des échos de Menton, de Montpellier, de Nîmes, de Perpignan de Lille, et j’en passe... Une catastrophe. Le président de la république a pris le problème à bras le corps et a délégué sur place des agents de la compagnie des eaux. Les pauvres sont complètement dépassés. Leurs réservoirs débordent, la nappe phréatique essaie de soulever la terre et il n’est pas rare que dans certains champs des bêtes  tombent dans des trous sans fond.

Ce n’est pas par hasard disent certains, car avec les dernières bombes envoyées de l’Est à l’Ouest et de l’Ouest à l’Est pour une nouvelle guerre de possession de la planète, tout est détraqué.

Il est vrai que l’on assiste à un véritable concours de stupidité fomentée par des hauts généraux avec l’accord bien entendu de leur gouvernement. Ils veulent tous régner par la terreur sur les peuples du monde. Saut que cette fois on a l’impression que la terre a choisi son camp et tant qu’à être meurtrie, ravagée par tout ce nucléaire elle décide de tout noyer.

Ça c’est que pense le peuple. Mais toutes les minutes les médias se relayent pour nous expliquer que ce phénomène ne vient naturellement pas de cela, mais bien de nous tous qui ne faisons rien à notre petit niveau pour la sauver cette fichue planète. De là à nous culpabiliser à cause de notre mauvais tri des déchets, de là à nous expliquer comment se rationner en produits toxiques, ils nous expliquent même comment recycler nos excréments ! C’est dire qu’ils nous amusent, qu’ils nous soulent et que pendant ce temps des milliers d’êtres humains, des milliers d’animaux meurent de froid ou noyés et pire engloutis sous la glace. Cette fois c’est certain, nous n’en sortirons pas vivants.

Alors chacun glissant sur ses dernières chaussures, se dirige vers un seul endroit : un lieu de culte.

Des milliers d’hommes de femmes, d’enfants, arrivent tous vers les synagogues, les mosquées, les églises, les temples de toute nature. Cela se passe dans tous les pays du monde.

Les médias continuent à nous expliquer que c’est normal que l’homme a toujours prié dans le malheur.

Mais cette fois, c’est différent.

Le rendez-vous est pris en petits groupes, par ethnies, par religion, par simplement solidarité.

Nous irons tous en patinant en glissant sur le ventre s’il le faut mais nous irons tous faire sauter toutes les centrales nucléaires. Tant qu’à faire de mourir de froid, de faim à cause de quelques hommes qui se croient à l’abri dans leur blockhaus, c’est décidé ils périront avec nous. Irradiés, sans force, et surtout sans plus jamais de pouvoirs, noyés dans leur découverte.

Des explosions partout, la panique s’empare de nos élites, ils fuient comme des rats, mais ils ne peuvent aller loin car la terre enfin s’ouvre en deux et nous avale tous.

Ce sera plus tard, des siècles plus tard, quand d’autres arriveront d’on ne sait où, que certains diront : l’être humain de cette époque était vraiment un sacré con…pour tout détruire pour l’argent et le pouvoir, il avait tout pour vivre tranquillement et il a tout détruit.

Et… ces derniers arrivants rebâtiront sur la glace, et ils referont les mêmes gestes, et …. On ne sera plus là depuis des siècles…

 

Voir les commentaires

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

 Jazzy nous propose  de jouer aux centons pour le lundi 6 mai .

Dans la Rome impériale on appelait “cento” les morceaux de tissu dépareillés que cousaient les légionnaires afin de se fabriquer un sous – vêtement qui puisse leur tenir chaud sous la cuirasse de métal. Par analogie le centon est un jeu littéraire qui consiste à composer

Un poème original à partir de vers empruntés à divers auteurs. Centons donc ( pas sous la pluie j’espère  ) au mois de mai comme il nous plaira : poème, histoire ou chanson, tout est permis.

 

J’ai choisi dans l’ordre : Hugo, Richepin, Nerval, Musset, Lamartine, La Fontaine

 

 

Emoi d’enfant

 

J’étais près de la fenêtre

Tremblant, trop petit pour voir.

Aux prés de l’enfance on cueille

Les petites amourettes

Elle a passé, la jeune fille

Vive et preste comme un oiseau

La foudre maintenant peut tomber sur ma tête

Jamais ce souvenir ne peut m’être arraché !

Ô temps !suspends ton vol, et vous, heures  propices !

Suspendez votre cours …

Ramène-nous les plaisirs

Absents depuis tant d’années !

 

 

 

 

 

Voir les commentaires