Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

défi 170 croqueurs de mots- Prévert-

Publié le 26 Septembre 2016 par marie chevalier dans défis croqueurs de mots

Défi 170

Ecrire une recette à la Prévert en prose ou en vers

Exemples : pour maigrir, pour être heureux, pour trouver le grand amour (et le garder).....

Faites nous rire donc vos recettes peuvent être délirantes, tout est permis

Pour maigrir

Pour maigrir il faut c’est certain

Avoir des kilos superflus

Sinon cela ne sert à rien

Commençons par le début :

On se pèse : on blêmit et on se dit

Demain … j’arrête

On ne sait pas vraiment

Ce que l’on doit arrêter

Mais on est plein de projets

Les pâtes nous paraissent un bon élément

Encore faut-il que l’on en mange souvent

Encore faut-il que l’on en est en réserve

Sinon ça ne sert à rien de les supprimer

Puisque nous n’en avons guère

Alors on va passer aux féculents

En regardant dans le placard

Même attentivement

On ne trouve

Ni haricots verts ni petits pois
Donc nous voilà rassurés

On n’aura pas à les supprimer

Donc si nous faisons le bilan

Nous n’avons rien à supprimer

Puisque nous n’avons rien

Donc le régime nous le commencerons

Quand nos provisions

Seront faites et rangées

Là, on pourra supprimer

Enfin et commencer.

Sans rire

A maigrir !

commentaires

défi 169 croqueurs de mots

Publié le 12 Septembre 2016 par marie chevalier dans défis croqueurs de mots

défi 169 croqueurs de mots

Pour ce défi 169 , j’ai choisi dans les oeuvres de Bernard Mages

je vous demande d’en sublimer une ou plusieurs

en utilisant vos plus beaux mots .

 

Personnellement j'ai choisi celle-ci:

 

 

 

C'est du grand art

 

Du grand art, de la belle ouvrage,

Des formes à faire pâlir les femmes

Et surtout cette position décontractée

Mais difficile à tenir quand on est sur un pied

Cette beauté semble retenir les feuilles

Et pousser du pied un hortensia

Au milieu de la verdure

Elle reste plantée là

Protégeant de son ombre

Les promeneurs.

L’artiste a tout mis dans cette femme

La grâce, la sveltesse, l’équilibre

Et surtout le talent. Bravo l’artiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Et pendant ce temps-là

Publié le 11 Septembre 2016 par marie chevalier

Et pendant ce temps-là…

Tu avais six ans

Et il venait du village voisin

Te faire un bisou

On disait de lui :

Tiens voilà ton amoureux

Tu avais quatorze ans et tous les deux

Anxieux dans la cour du collège

Vous attendiez vos résultats

Du certificat d’études.

Tu avais seize ans et tu es partie…

Pendant quatre ans tu as tout oublié

Oublié son visage, oublié sa voix

Et puis

Tu avais vingt ans quand tu l’as retrouvé

Tu es tombée folle amoureuse

Après tant d’années perdues !

Tu l’aimais comme une démente

Tu avais vingt et un ans

Vous vous êtes séparés.

Une autre avait pris ta place.

Tu as plus de soixante- dix ans

Et il ne t’a jamais quitté

Tu ne l’as jamais revu

Mais il dort dans ton cœur

Tu le réveilles parfois

Mais il n’est plus avec toi

Bien que dans tes rêves

Tu le revois toujours

Il fut ton seul amour.

Les autres ne furent

Que des leurres.

commentaires