Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

elle va le rejoindre

Publié le 11 Décembre 2011 par marie chevalier in mes poèmes

 

                                            ELLE VA  LE  REJOINDRE

 

 

                                            Elle marche à petits pas sans se presser

Toute sa vie défile derrière ses paupières.

Là, elle revoit les petits

Là, c’est son amour d’enfance

Qui la salue du bout de sa canne

Là encore son mari qui avant elle est parti,

Qui lui tend la main et lui sourit.

Oh ! Elle ne pleure pas

Elle survit doucement

En économisant ses gestes

Sa tête dodeline sans cesse

Ce qui fait dire aux gamins :

Elle est folle la maîtresse

Elle parle toute seule

 Et ne nous reconnaît plus.

Pourtant, elle aurait pu si elle l’avait voulu

                                               Les appeler par leur prénom

Pensez- donc comme elle en a élevés

De ces petits garnements !

Du plus petit au premier !

C’est l’institutrice du village

Que cet après-midi on enterre,

C’est pour cela qu’elle marche à petits pas

Les yeux clos déjà loin,

Elle va le saluer et lui dire

Ne t’inquiète pas je vais venir

Cela ne tardera pas

Laisse-moi une petite place

Là où nous causions, tu te souviens ?

Entre les Lefèvre et les Martin

Nous nous asseyions sur la tombe

Et nous nous disions en riant :

Ce n’est pas demain que nous serons là- dedans

                                                        J’avais vingt ans tu en avais douze,

Et pourtant ! Toi tu es venu, seul.

Mais je suis là, je t’accompagne

Et comme avant

Je te prendrai la main

Pour que nous n’ayons pas peur

Des feux follets et des démons

Attends-moi mon ami

Mon frère, et souris. Je suis heureuse

                                                       De te rejoindre bientôt

Tu me manques déjà

Je sens que je te rejoins

J’entends comme ils disent

La musique qui m’appelle

J’arrive…

fin

 

Commenter cet article

Jeanne Fadosi 14/12/2011 19:50


un bien doux et tendre poème sur un sujet rarement évoqué. 


Belle soirée

marie chevalier 14/12/2011 20:14



oui  merci à toi bonne soirée  également  bises  Marie



Harmonie 12/12/2011 21:48


Le pire c'est que je ne trouve ton texte triste, la tristesse n'est pas dans tes mots mais juste dans le ressenti qu'il me laisse.


Je ne me met pas à la place de cette instit pour qui la vie s'arrête, moi, je reste la sur le bord à la regarder partir.


 


 

marie chevalier 12/12/2011 22:08



tu fais comme moi, tu l'accompagnes du regard mais ne la rejoins  pas  bisous 



M'moizelle Jeanne 12/12/2011 15:00


Très émouvant ce texte  et cette chanson qui va rechercher très loin au fond de nos mémoires fait venir les larmes aux bords de yeux.


Je suis bouleversée et je t'embrasse fort.

marie chevalier 12/12/2011 16:30



merci à toi, de ton passage  bisous  Marie



Harmonie 12/12/2011 12:25


La mort vu de dedans alors que dehors les larmes perlent dans les yeux de ceux qui restent.


 


Rejoindre l'autre qui n'est plus et laisser l'absence.


 


Tu passes au dessus du voile pendant que je reste derrière.


 


Très bel écrit, merci

marie chevalier 12/12/2011 13:31



merci Harmonie. ps très gai mon texte mais  c'est ça aussi la vie ! bisous 



Parisianne 12/12/2011 08:33


A petit pas nous suivons le cortège des souvenirs... Joliment écrit.
Bises Marie
Anne

marie chevalier 12/12/2011 11:29



merci Anne  bises



Nicole 11/12/2011 21:16


Beau et poignant, chère Marie, bien dans ta manière... Merci.

marie chevalier 11/12/2011 21:54



merci à toi  Nicole  bisous