Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Qu'en penses-tu?

Publié le 29 Octobre 2011 par marie chevalier in mes livres


320.jpg

 

 

 

 

 

 

Il s'agit de  mon cinquième roman après   les Jeannette, Une folie ordinaire, Les marques de la vie et Des vies saccagées.


 

L'histoire :

Eva et Sonia sont jumelles. Leur mère est morte  en les  mettant au monde et elles ont été  élevées par leur grand-mère  Maryvonne. 
Elles ne connaissent pas leur père qui est  parti loin d'elles au décès de sa femme... .
Entourées de la tendresse de leur  Mamie, elles ont peu souffert de cet abandon et sont devenues de  jolies  jeunes filles gaies et aimant  rire et s'amuser.
C'est  malheureusement à cette époque que le destin bascule et  les sépare.
Des hommes entrent en " scène " et elles vont terriblement souffrir sous le regard de Maryvonne qui, malgré son amour  ne peut  pas  beaucoup les  aider.

 

Extrait 1 :

… - Pourquoi garder tout l'argent de notre père à la banque ? Nous avons maintenant chacune notre appartement, et il reste encore largement de quoi nous payer une petite maison de week-end pas trop éloignée de Paris. Qu'en penses-tu ? Tiens samedi on ira voir quelques agences immobilières. Ce serait bien le diable si l'on ne trouvait pas quelque chose dans nos prix et sympa, non ? Qu'en penses-tu ? …

 

Extrait 2 :
… Ce samedi matin, à peine terminé le mariage à la mairie du 18ème arrondissement, ils partirent tous à Rocquencourt. Eva et Sonia avaient tout préparé la semaine précédente et une cinquantaine d'habitants qui avaient été invités les attendaient devant la grille de leur maison. Dans le jardin, elles avaient dressé et bâché des tables et là, elles furent heureuses de constater que les invités les avaient découvertes et fleuries. Tous les gens que les filles avaient invités étaient là, du plombier au notaire en passant par le cantonnier et le boulanger…

 

Extrait 3 :
… Maryvonne se remettait à peine de cet évènement que jamais elle n'aurait pu imaginer même dans ses pires cauchemars. Julien avait beau être gentil et prévenant, elle s'en voulait comme si elle était responsable personnellement.
- Je les ai peut-être mal élevées ?
- Je n'ai peut-être pas su ? …

 

 

Commenter cet article