Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

jeu 91 croqueurs de mots

Publié le 3 Décembre 2012 par marie chevalier

 

Je propose le thème « Mon chez moi, ma maison »

Humour, sérieux, prose, poésie... Réelle ou imaginaire !

 

                                                       Notre nid d’amour 

 

Ma maison, c’est surtout là où tu es avec moi. Peu importe  l’endroit, la ville ou la montagne, il suffit simplement que tu me dises tous les jours que tu m’aimes et  je suis bien.
Pourquoi ne le dis-tu pas assez souvent ? Nous sommes si heureux dans cette vieille  cabane délabrée qui ne ressemble  à une  maison que parce qu’elle a un toit !

Les meubles, je sais mon ange, ne sont que récupération : caisses en bois et  matelas  achetés une poignée de cerises  dans les brocantes.

Tu  me répètes souvent, que nous n’avons  pas  l’eau courante. Certes  mais alors  ma douce le ruisseau qui serpente entre tes arbres, c’est quoi ? 

L’eau y est bien plus  pure que tout ce que tu pourrais  boire au robinet dans une ville  polluée.
Bien sûr, tu dois aller au fond de  notre  petit terrain, t’assoir sur une vieille  cuvette de WC trouvée à la décharge, mais l’important n’est-il pas que tu puisses vivre au grand air ? 

Oui tu n’as  pas tort, ma maison ne manque pas de courants d’air, mais  c’est mieux ainsi ma chérie. Tu sais parfaitement que la cuisinière  à gaz  fonctionne  très mal et  dans ce cas, reconnais, là encore que c’est une bonne  idée qu’il y ait de  l’aération naturelle.

Je te trouve triste  mon cœur, n’aimerais-tu plus  ta maison ?

Je l’ai repeinte entièrement au minium pour te plaire car  tu en aimais  la couleur ! Je suis affreusement mal à l’aise devant ta mauvaise foi !

Quoi encore ?  L’évier ?  Quel évier ? 

Je sais  ma tendre,  ce n’est pas facile à vivre,  mais ne disais-tu pas  à qui voulait entendre que l’important était que nous soyons toujours  tous les deux unis et que  le côté  bassement  matériel n’était pas du tout ta tasse de thé ?  Tu voulais de  la  bohème, de la  poésie, tu as tout cela  n’est-ce pas ?  Dis-moi que tu es heureuse.

C’est quoi ce sac en plastique qui ressemble à une poubelle ? 

Tes affaires ?  Tu ne vas pas  les jeter au moins ! Ah ?  Tu pars, Tu me quittes ? 

D’accord, j’ai compris, je ne suis  pas assez riche pour toi.  Non ce n’est  pas moi ?  C’est  la maison qui te donne envie de fuir ?

Mais mon amour, un peu de peinture, un peu de ciment et  on ne la reconnaitre  même  pas !

Reste avec moi, tu verras….

….

Tu n’es plus là ?  Bon tant pis, je vais  me coucher sur le  matelas  sans draps, sans oreillers et sans toi ….

Dommage, il était chouette notre petit nid d’amour quand tu étais  près de moi…

 

Commenter cet article

Jean-Pierre 04/12/2012 17:28


Un joli texte-défi où on aime se glisser !


Salut à toi Marie !

marie chevalier 04/12/2012 17:34



merci à toi d'être  passé bises  Marie



chloé 04/12/2012 11:09


Excellent! un petit texte sucré salé très coloré ! L'amour et la bohème ont aussi leurs limites et il y a un minimum syndicale à respecter ! lol! J'ai bien aimé ce texte. passe une bonne journée.
chloé

marie chevalier 04/12/2012 11:13



tout  à fait non mais  !! i lexagère  le gamin lol bisous  et bonne journée  à toi



Hauteclaire 03/12/2012 20:26


On hésite entre humour ou douleur. Comment vois-tu ton texte ? humour noir ou tragédie ?
En tous les cas, une très belle écriture ... Merci pour cette lecture !


Gros bisous à toi, belle soirée

marie chevalier 03/12/2012 20:27



humour noir  tout simplement  car ils sont jeunes ils vont s'en remettre  lol bises  à toi et merci de ton passage  !



Josette 03/12/2012 20:07


la vie de bohème, ses limites...l'hiver, le lavoir non merci !


terrible cet amour qui se lasse  ! mais je la comprends


bonne soirée

marie chevalier 03/12/2012 20:08



rires!!!  merci de ton passage bonne soirée et bises



M'mamzelle Jeanne 03/12/2012 13:56


Quel dilemm.. !


Une chaumière et un coeur alors cela ne suffit pas ? Pourtant c'est indipensable aussi dans une vie équilibrée d'avoir une épaule sur laquelle pouvoir s'appuyer et lorsque vous avez cette
chance.. savoir la conserver.. contre vent et marées..


Mais il y a les impondérables... et ceux là faut les éviter !


Merci d'être venue me voir chez moi.


Bises de Jeanne

marie chevalier 03/12/2012 16:46



mezrci à toi de m'avoir rendu viisite également 


c'est super ces défis  ça  permet de lire les autes et  c'est fou ce que  l'on apprend  !


bonne fin de journée  bises



ABC 03/12/2012 13:42


Je pensais à "la bohême" en lisant tes lignes... l'amour ne suffit pas toujours apparemment

marie chevalier 03/12/2012 16:47



eh non! les femmes deviennent de plus en plus exigentes  lol bises 



jill bill 03/12/2012 13:32


Bonjour Marie... Ah vivre d'amour et d'eau fraîche auprès de son âme soeur qui se ravise, oups ! Pas un palais des mille et une nuits certes mais avec de l'huile de coude et quelques deniers...
Bon je n'insiste pas non plus... Un jour une bergère trouvera l'endroit à son goût ! Merci Marie, bien amicalement, jill

marie chevalier 03/12/2012 13:38



j'aime bien ton commentaire  plein d'optimisme  c'est ainsi que  je voyais  la chose  (rires!) bises  à toi



Jeanne Fadosi 03/12/2012 10:08


Un texte superbe et surprenant à chaque pas. Quelle chance avons-nous d'avoir un toit. et un certain confort. 


bises et belle journée

marie chevalier 03/12/2012 12:52



Oh que oui !! c'est bien pour cela qu'il faut lutter contre  cela aussi ! la pauvreté qui met des gens à la rue  une horreur 


bonne journée  à toi Marie



Nic 03/12/2012 08:54


Texte à la fois beau et terrible, chère Marie, bien dans ta manière ! Un poème en prose, poignant et musical. Bravo !

marie chevalier 03/12/2012 09:55



Merci Nic! j'ai aimé écrire ce  petit texte.  Comme quoi! merci à toi et biosus et bonne journée  !