Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

défi 95 croqueurs de mots

Publié le 4 Février 2013 par marie chevalier in mes textes divers

Défi 95 CDM

2) Un texte-sandwich ! Encadrons-nous de deux citations extraites d'un roman pour imaginer une histoireentre les deux !

Commençons notre page par ceci : "[...] La nuit avait des yeux, le vent de longues oreilles et nul jamais ne se rassasiait d'autrui." Et terminons-la par cela :"[...] - Tout dépend du vent, il y en a qui vous font tomber, et d'autres qui raffermissent vos attaches et vous fortifient." Je préciserai à la fin de la semaine le titre et l'auteur du roman.

 

Les éléments que nous ne comprenons pas.

 

La nuit avait des yeux,

Le vent de longues oreilles

Et nul jamais ne se rassasiait d'autrui.

Pourtant les journées passées ensemble

Nous pesaient et nous faisaient  croire

Que nous serions mieux si …

Si quoi ? Demanda  la jeune demoiselle.

Je ne répondis pas de peur de la vexer,

J’avais commencé  mon laïus en étant sûr

Que j’irais jusqu’au bout

J’allais parler  du temps,

Du vent qui soufflait dans nos montagnes,

Et surtout de la nuit

Qui nous regardait dormir.

Eh bien ce fut le fiasco complet !

Je remballais mon texte

Trop content de ne pas avoir à expliquer

Pourquoi le vent a tellement d’importance.

Elle n’aurait pas compris la gamine

Elle pour qui le vent est synonyme

De cheveux décoiffés

Elle n’aurait pas compris

Que tout dépend du vent,

Il y en a qui vous font tomber

Et d’autres qui raffermissent

Vos attaches et  vous fortifient.

µµµµ

 

 

Commenter cet article

chloé 07/02/2013 17:58


Quelque fois les enfants nous surprennent !  Un très joli récit en tout cas sur le thème du vent,  que j'ai beaucoup aimé. Chloé

marie chevalier 07/02/2013 20:16



coucou! chloé merci de ton passage  bonne soirée à toi



enriqueta 06/02/2013 10:12


C'est dommage de ne pas savoir aprécier le vent.

marie chevalier 06/02/2013 11:12



n'est ce  pas  (sourire!) en tout cas moi j'apprécie ton passage chez moi 


bonne journée  à toi 



Lenaïg 05/02/2013 11:57


  Bonjour Marie. Un parfait texte-sandwich, point trop long et qui pourtant lie les deux citations agréablement,
les fondant dans le récit. Toute une histoire qu'il fallait inventer, une atmosphère et des sentiments tus, une incompréhension douloureuse ou acceptée, on ne sait, une insatisfaction latente qui
se bat en duel avec l'amour et l'attirance physique. Mine de rien, c'est bien complexe, est-il mal assorti, ce couple ? On lit et on laisse l'homme qui doit faire seul la clarté en lui-même ou
tenter de se faire comprendre de sa compagne avec les mots qui lui parleront ... Très beau, bravo et grand merci, bises !

marie chevalier 05/02/2013 13:29



quel joli commentaire que tu me fais là! j'apprécie  vraiment  d'autant plus que  j'aime faire les défis  de croqueurs de  mots.  bises  à toi et bonne
 journée  



Parisianne 05/02/2013 09:02


Bonjour Marie,


J'aime ce vent qui décoiffe aussi sûrement qu'il raffermit nos attaches !
Bises


Anne 

marie chevalier 05/02/2013 13:30



Merci Anne, comme tu vois  je continue, grace à toi à m'investir le plus possible dans ces défis. j'aime  cette équipe  qui ne juge personne  mais sait  apprécier
 ou être discrète! 


bises  à toi et  à bient ôt de te  lire  



bonne nuit 04/02/2013 22:23


chez Mansfield c'était chaud mais là j'ai bien peur qu'ils repartent chacun de leur côté...on ne gagne pas à chaque fois 

marie chevalier 05/02/2013 13:31



rires!! non  tant pis  ils feront  attention la  prochaine fois  ! merci à toi  de ton passage et bonne journée  



Nicole Yrle 04/02/2013 22:08


Virtuose Marie  Bravo  Bises
pour toi, Nic

marie chevalier 05/02/2013 13:31



merci Nic  tu es  ma fidèle même dans mes élucubrations en groupe  lol bises  à toi et bonne journée  



M'mamzelle Jeanne 04/02/2013 17:23


Il est beau ton poème..
Oui.. le vent doux celui du printemps qui souffle dans nos cheveux Celui qui nous décoiffait lorsque l'on allait faire "un tour en vélo" Ce vent nous rendait fou de bonheur et d'insoutiance
Merci Marie.. et merci pour ta chanson qui accompagne..c'est fort!


Amitiés et bisous


Jeanne

marie chevalier 04/02/2013 17:29



en tous cas  merci de ton passage et de ton commentaire très sympa  bises 


 



ABC 04/02/2013 15:52


Dommage j'aurais tant aimé écouter le discours sur le vent, celui justement qui souffle dans mes Montagnes et me regarde dormir quand je ne l'entends plus emporter dans les bras de morphée !

marie chevalier 04/02/2013 16:35



je suis désolée  c'est vrai que cela doit  être agréable de s'endormir avec le vent qui souffle dans les montagnes  (sourire) en tous cas  merci d'être  passée
 bises



Marie de Cabardouche 04/02/2013 12:02


Eh bien je pense que l'interlocuteur de la jeune demoiselle s'est découragé trop vite, il aurait dû argumenter et lui prouver que le vent a des qualités et que rien, ni personne, n'est totalement
négatif...et ça aurait fait grandir la gamine!


Bonne journée Marie!

marie chevalier 04/02/2013 13:42



rires  !! tout  à fait d'accord avec toi  en tous cas  merci de ton passage  bonne jornée  à toi  



jill bill 04/02/2013 11:58


Bonjour Marie... Ah l'envie d'aller plus loin et que l'autre m'envisage pas encore naïve ! C'est beau Marie... oui c'est beau !! Bien à toi, bises de jill

marie chevalier 04/02/2013 13:42



merci de ton passage  et bises   bonne journée