Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

défi 78 "veillées contes" "croqueurs de mots"

Publié le 2 Avril 2012 par marie chevalier in défis d'écriture

Défi n° 78 « Veillée contes » consigne proposée par :

Il était une fois … ainsi commencent souvent les contes.

A votre tour, choisissez un héros (ou une héroïne) parmi les personnages de contes: Petit Chaperon Rouge, Belle au Bois Dormant, Petit Poucet… transposez-le à notre époque, dépoussiérez le contexte, imaginez des rencontres improbables, accommodez l’histoire à votre sauce, faites-nous rire, trembler, frémir...

 

Le petit Yohann

Il était une fois un petit garçon qui s’appelait Yohann et qui avait six frères.

Yohann avait six ans quand sa  maman quitta le domicile conjugal en emportant  tout ce qu’il y avait dans le congélateur et le frigo.
Paul, le père resté seul avec  sa marmaille ne tarda pas  à chercher désespérément  un morceau de pain ou de fromage  dans les  placards. Hélas, elle avait même emmené les réserves de conserves et  biscottes.  Il piquait bien parfois des quignons au réfectoire de son entreprise, mais  un jour  il se fit  prendre et ce fut terminé : plus de soupes au pain.

Un matin que tout le monde dormait pour oublier la faim qui les tenaillait, Paul vint les réveiller en leur promettant une balade  à Disneyland. C’était un mercredi.

Les cris de joie  de ses  petits lui fendirent le cœur  mais il ne  pouvait plus  reculer, il fallait qu’il trouve une solution.  Et la nuit portant conseil, il avait décidé de  les abandonner dans  les  manèges et  surtout de  partir  en courant sans se retourner.
Les voilà donc tous , habillés de leurs vieilles  frusques  mais  propres suivant leur père en se tenant par la veste à la queue  leu leu. 

Hélas, dans le RER, une bousculade  les fit  se disperser  et  prenant peur, ils en oublièrent l’objet de leur voyage. Quand enfin ils arrivèrent  à destination, leur père avait disparu.

Une  angoisse sans précédent  les  prit tous à la gorge. La  nuit tombait et  comment allaient-ils  le récupérer dans cette foule qui marchait, avançaient, sans se  préoccuper de ces  petits garçons  pâles d’effroi.

Yohann ne disait rien, ne pleurait pas  mais une idée germait dans sa  tête. Ils allaient retrouver la  maison, il suffisait  pour cela  d’être  tous ensemble. Et puis  une chose qu’il n’avait pas dite à ses frères, il avait relevé tous les  noms des arrêts  du RER.  Et les avait  notés mentalement. Alors il demanda  à tous de  bien se tenir et de monter dans le  premier wagon en tête et  le suivre sans  rien demander.
La nuit était maintenant tombée.
Mais  les petits  malins  étaient  à la  porte de  leur immeuble et riaient comme des enfants qu’ils étaient.  Yohann les avait sauvés, c’est le  père qui allait  être  heureux, il devait se faire un sang d’encre  et  peut-être  même  pleurait-il ? 

Hélas, ils avaient beau appuyer chacun leur tour sur  le bouton de  leur appartement, personne  ne leur ouvrit.

A ce moment  de la soirée, une voix fit sursauter  les gosses qui s’étaient assis en rond  en bas de l’immeuble:

Yohann était le plus petit et  il s'était endormi en révant cette histoire insensée. Il se réveilla en sursaut:

- Alors  les enfants que faites-vous là à cette heure ?

- Maman !!!!! Mais tu étais  partie !!!

- Oui mes chéris, j’étais partie  vous acheter un petit frère  et  je vous ramène  une  petite sœur ! Hein Papa, tu avais raison, ils se sont bien débrouillé  nos trésors.

Paul n’osa jamais dire  à sa femme ce qui était arrivé dans le RER, il avait trop honte… Perdre ses enfants dans la foule ça ne faisait pas sérieux. Mais  il était fier de son petit Yohann.

 Ce texte a été inspiré de très loin du Petit Poucet et toute ressemblance  …..

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Mireille 03/04/2012 20:47


Une belle version moderne et puis j'aime bien que la maman revienne... Bon, le père, il assure pas, mais il n'est pas le seul ! Il faudra peut-être à l'avenir que la maman lui laisse plus de
place auprès de leurs enfants? Amicalement, Mireille

marie chevalier 03/04/2012 21:51



voilà c'est pourtant simple  lol bises et merci de ton passage 



Magalie 03/04/2012 18:42


Bonsoir


Il est mignon ce conte revisité; petit, mais malin Yohann :-)


belle soirée

marie chevalier 03/04/2012 20:04



rires  ! oui n'est-ce  pas?  merci à toi de ton passage et bonne soirée 



Tricôtine 02/04/2012 19:01


Une belle transposition, le RER et ses stations vaut tous les cailloux du monde  !! j'ai souri à l'achat du petit frère .... , merci Marie, bonne soirée !!!

marie chevalier 02/04/2012 20:17



merci à toi de ton passage  . bises  et bonne soirée 



M'moizelle Jeanne 02/04/2012 15:31


J'ai eu peur que la fin soit plus triste encore.. La maman est revenu.. c'est bien, mais a-t-elle ramené les biscottes ?


J'ai bien peur que l'on ne le sache jamais !


Avec amitiés je t'embrasse.


Jeanne

marie chevalier 02/04/2012 17:15



rires!! merci de ton commentaire  drôle  bises  Marie



ABC 02/04/2012 12:02


Pas si loin que cela, on reconnaît bien le conte dès le début...

marie chevalier 02/04/2012 17:17



merci en efffet, mais je dois avouer que je ne  me souvenais plus trop de  l'histoire, ça fait tant d'années et  je  m'y suis mise hier soir, car  j'étais absente  en tous cas merci de ton passage bises