Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

défi 105 croqueurs de mots

Publié le 24 Juin 2013 par marie chevalier in défis d'écriture

 

LA TOILE SE DEVOILE"

 

 

ob_bbd3e1_balthus-le-peintre-et-son-modele-1980-1981-huile-.jpg

 

 

 

 

 À partir de cette toile du peintre BALTHUS, donnez libre cours à votre imagination, racontez votre histoire en prose ou en poésie, en utilisant un ou plusieurs éléments ou personnages du tableau, en démarrant ou terminant votre texte  par cette scène, en cherchant à retranscrire ce qu'a voulu exprimer le peintre...

Les choix sont multiples, ouverts et libres.

 

La canicule 

 

Il faisait une chaleur étouffante dans cette pièce sobre et reposante. C’est  là que nous venions ma mère et moi, chaque après-midi pendant les vacances scolaires, après avoir fait chacune une  petite sieste dans nos chambres respectives.

C’est là donc que nous venions toutes les deux pour y lire, peindre ou simplement nous  parler, rire et nous détendre.

Maman trouva ce jour-là qu’il faisait trop chaud. Il est vrai que je m’étais dénudée, ne gardant sur moi qu’une légère chemise en lin et sans manches.

Je me suis agenouillée sur le sol encore frais et un livre d’images sur une chaise, j’’essayais de ne  pas fermer les yeux tellement  j’étais anéantie de chaleur.

Ma mère, malgré cela, droite dans ses vêtements  incongrus pour la saison — un pull et un jean, de ce temps  ma  pauvre mère !— pensait naïvement qu’en tirant les  double-rideaux nous nous sentirions mieux et de meilleure humeur.

Elle avait raison mais en attendant je priais pour qu’elle fasse vite et qu’elle cesse de regarder  dehors la main sur  ce rideau de malheur !

Elle avait dû voir entrer mon père. Lui aussi devait  être  mal.

On a appelé cette  période  la canicule. Je ne souhaite à personne de souffrir comme nous en avons souffert ! Et encore, nous avions  la chance d’avoir un double-rideaux !

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

mansfield 24/06/2013 21:03


Ou comment supporter la canicule le plus vaillamment possible !

marie chevalier 24/06/2013 22:41



oui ! vraiment de  la pure fiction en ce moment  mais  il faut quand  même  être  prêts (rires!!) merci de ton passsage 



M'mamzelle Jeanne 24/06/2013 20:11


Ben ya longtemps que nous n'avons pas eu de chaleur deux jours de suite!!
Le tableau représente une pièce sombre. alourdie de chaleur, la jeune fille est vraiment lègérement vêtue.. Tu as fait une belle description de ce tableau
Merci et bonne soirée chère Marie !

marie chevalier 24/06/2013 20:26



merci à toi de ton comentaire  


oui il faut se réchauffer  par les temps qui dominent en ce moment  lol bises



flipperine 24/06/2013 17:35


la canicule est dure à supporter

marie chevalier 24/06/2013 17:41



en même temps en ce moment  personnellement  j'en suis à l'abri  merci et bonne soirée à toi



Nounedeb 24/06/2013 17:22


Bien, vu, tout est figé par la chaleur, et cette lumière plombée par la fenêtre.

marie chevalier 24/06/2013 17:40



merci oui j'avais envie d'avoir  chaud, étonnant non?  merci de ton pasage  amitiés



Brunô 24/06/2013 16:29


Jour de canicule, ce rideau qui se ferme et l'oppression s'empare de nous dans cette pièce qui se referme sans avoir levé le voile de la toile....


Amicalement

marie chevalier 24/06/2013 16:36



merci à toi  oui j'ai pensé que la canicule nous réchaufferait  lol 



Marie de Cabardouche 24/06/2013 15:56


La démonstration est faite qu'un rideau peut tout changer! Il occulte ou il dévoile, il protège ou bien il cache...ça ferait une bonne publicité pour...un marchand de rideaux, doubles, de
préférence!

marie chevalier 24/06/2013 16:36



on va  suggérer  (rires!!) merci de ton passage


amicalement  à toi



Nicole 24/06/2013 09:57


C'est de l'humour, un texte pareil avec le temps qu'il fait un peu partout, à moins que ce ne soit un clin d'oeil pour signifier aux insatisfaits que nous sommes en permanence qu'il faut
tenter de s'adapter en toutes circonstances et surtout ne pas oublier les plus vulnérables... Bises affectueuses pour toi, Marie

marie chevalier 24/06/2013 14:42



Oui tu remarques  j'ai écrit gai  (rires!) et puis cela m'a  permis d'avoir chaud pendant le temps de la rédaction du texte  bises  à toi 



Catheau 24/06/2013 09:55


Vous y voyez un huis clos étouffant ; j'y sens le froid ! Magie de la peinture !

marie chevalier 24/06/2013 14:44



en effet  chacun a  pu interpréter  ce défi selon son âme et conscience  si je puis  m'exprimer ainsi ! en tout cas  merci de cette visite  


amicalement 


Marie



Dominique 24/06/2013 09:20



jill bill 24/06/2013 08:35


Ah la canicule... Quand le trop devient douleureux... pour l'heure pas le cas, météo grise chez moi et un p'tit 15° annoncé... Quel été aurons-nous, je me le demande, bises de jill

marie chevalier 24/06/2013 08:54



pareil chez moi:  temps franchement désagréable  mais  bon ! !merci d'être  passée  bises  



Parisianne 24/06/2013 08:21


D'un excès à l'autre, la méteo nous fait déchanter, sans aller jusqu'à la canicule, quelques petits rayons de soleil et une poignée de degrés en plus ne nous feraient pas de mal !
Bises Marie


Anne

marie chevalier 24/06/2013 08:56



coucou Anne  oui temps franchement  bizarre en ce moment  un peu plus chaud serait  l'idéal mais  pas d ecanicule  non  bises  à toi et bonne  journée  


ps: je crois que ce qui me  manque  ce n'est pas forcément de  la chaleur mais  la clarté du soleil, le voir, voir  le ciel bleu même avec des nuages blancs  mais
bleu !!!  on va y arriver !