Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Avec le coronavirus, nous sommes contraints à limiter nos déplacements.

J'en connais qui devaient découvrir Milan, d'autres New York et d'autres peut être Vesoul,

Alors je vous propose d'écrire une courte histoire (30 lignes maxi) sur une ville, une région, une montagne, tout simplement un endroit que vous connaissez ou que vous souhaiteriez connaître.

Seule contrainte, vous mentionnerez  le nom d'un poète ou d'une poétesse dans votre texte.

 

Rêverie nocturne

 

Il est minuit. Je vais me préparer pour la nuit et comme souvent je prends avec moi mon vieux poste de radio. Et là…  une voix monocorde  nous demande toute notre attention :

Par erreur nous avons déversé une quantité importante de pesticides par hélicoptère et  nous vous demandons de ne  pas sortir  vous  promener dans  les champs de la Somme et de  l’Aisne pendant deux trois jours. Nous vous tiendrons au courant.

 Je me laisse tomber  sur mon lit, anéantie, je voulais justement rendre  visite à ma mère qui habite toujours le petit village où elle nous a élevés mon frère et moi.

Je réfléchis rapidement il n’est que  minuit, je vais chercher dans  la penderie tout en haut le carton avec  les photos et je trouve ce film que je garde  précieusement. D’une part parce que c’est mon père qui l’avait  fait et d’autre part  parce que c’est mon village.  Je l’avais gardé pour  le faire connaitre  à ma fille, je n’en ai pas eu encore  l’occasion.

Je m’installe dans le salon et comme  elle m’a entendu bouger,  Charlotte descend en pyjama et vient se  pelotonner contre moi sur le canapé.

— Ma chérie si tu n’as pas sommeil on va regarder  le petit village dont je t’ai parlé. Celui où je faisais des bêtises  à ton âge. Elle sourit et se tait attentive.

Je lui raconte en même temps :

C’était un petit village de la Somme  perdu au milieu des champs de blé, d’avoine et d’orge. Une seule route le traversait et au bout il y avait deux chemins qui menaient vers  d’autres petits  hameaux. Et là au croisement  une énorme pierre, vestige d’une ancienne ferme nous servait de siège et de parloir.  Abrités  par un très grand platane, nous complotions, inventions des jeux mais souvent aussi j’y venais seule. La mare était proche et les canards, les grenouilles, les têtards, les  libellules s’en donnaient à cœur joie. Cela faisait un bruissement continu et je me laissais bercer. J’étais heureuse, j’avais dix ans, ton âge ma Charlotte.

Et puis je me suis tue. Charlotte s’était endormie et moi les yeux dans le vague je me souvenais de ce petit village perdu au milieu des champs de blé, d’orge et d’avoine. .. Ce sont ces champs qui aujourd’hui, subissent les outrages des hommes.  J’ai continué à faire défiler ces  images en me souvenant de tous les moments magiques  de ma tendre enfance.  Je m’égare dans mes rêves et je voudrais dire comme Lamartine : «Ô temps suspends ton vol… »

 

 

Commenter cet article

colettedc 31/03/2020 20:58

Comme c'est BON j'♥ beaucoup !!! Bonne soirée ! Bisous♥

Marie 01/04/2020 09:47

merci Colette de ton passage bisous

Patricia 30/03/2020 17:10

magnifique récit.J'aime tes descriptions.si on pouvais revenir en arrière pour certaines choses ...

Marie 30/03/2020 20:07

oui Pat hélas on avance et finalement parfois devant c'est bien aussi bisous

Nic 30/03/2020 11:43

Très réussi, Marie : bravo ! J'aime particulièrement la description poétique du paysage de ce petit village.

marie 30/03/2020 14:55

oui Nic et tu as vu pas triste (sourire) merci de ta visite bisous

Durgalola 30/03/2020 11:09

Pas de chance, le texte n'apparaît pas. Je reviendrai . Bises

ABC 30/03/2020 10:44

Très beau voyage au jardin de ton enfance !

marie 30/03/2020 10:50

l'avantage ABC c'est que les rêves on leur fait dire ce que l'on veut quand on les raconte merci de ta visite bises

ZAZA 30/03/2020 08:11

Nostalgie, nostalgie Marie. J'ai aim ton texte, merci.
Bisous, bon début de semaine et surtout prend soin de toi

marie 30/03/2020 10:49

merci ZAZA toi aussi prends bien soin de toi bisous