Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Voici la consigne :

Nous allons écrire une lettre pour demander un emploi (sorte de lettre de motivation)  Mais il faudra convaincre le futur employeur. Dans cette lettre, il faudra  “incorporer” des titres de chansons. Elle a choisi Aznavour (Si on déteste on peut choisir des titres d’un chanteur qui nous convient )  Voici les titres (à utiliser dans n’importe quel ordre):

– Il faut savoir ; la bohème ; non, je n’ai rien oublié ;hier encore ; les plaisirs démodés ; je m’voyais déjà ; comme ils disent; tu t’laisses aller; viens pleurer au creux de mon épaule ; la mamma.

 

Monsieur le coordinateur des activités culturelles du 14ème arrondissement de Paris

 

Je viens solliciter de votre haute bienveillance un emploi à mi-temps dans  votre association théâtrale.

Tout d’abord il faut savoir qu’hier encore je faisais partie d’une troupe itinérante qui parcourait toutes les routes de France. J’aimais beaucoup cette vie quand  la bohème était au rendez-vous, et  mes camarades et moi étions les  plus heureux du monde à cette époque-là.

Et puis je ne chantais pas  mal, j’aimais beaucoup me faire remarquer dans les  petites  fêtes d’anniversaire, de  mariage et aussi dans les  maisons de retraite. Dans ces dernières on me demandait souvent d’interpréter des succès de Charles Aznavour, alors je me faisais une joie de leur chanter « les plaisirs démodés » ou encore  « non, je n’ai rien oublié » enfin j’étais heureux de leur apporter ces  petits bonheurs.

Et quand  ces  personnes  après avoir dansé  venaient  me  féliciter et me remercier, je m’voyais déjà au sommet de mon art.

Mes copains me jalousaient un peu. Il est vrai que je  me  la  « pète » un peu comme ils disent.

Et puis soudain tout s’effondra. Je perdis ma mère. « La mamma » comme j’aimais  l’appeler avec tendresse. Je l’adorais et rien que pour qu’elle me  prenne dans ses  bras et me dise : viens  mon Jeannot, raconte –moi ton chagrin, viens pleurer au creux de mon épaule. Rien que pour entendre ces  mots  j’aurais pu me faire mal volontairement !

Je ne sais pas ce que je donnerais aujourd’hui pour l’entendre me houspiller quand  je faisais  la grasse matinée. Elle  me secouait et me disait : allez, remue-toi, fonce  tu t’laisses aller, ce n’est pas bon pour le moral.

Mais je vous raconte tout cela, et en même temps je me dis que vous avez d’autres chats  à fouetter. Je ne suis  qu’un jeune homme  parmi les autres, qui pleurniche et qui ne sais faire qu’une chose : amuser la foule, un clown en quelque sorte. C’est pour cela que  viens vous demander de bien vouloir me confier une  partie des spectacles organisés par votre association. 

J’ai besoin de vivre et de me loger.

Je compte sur votre bienveillance  en faveur  du pauvre bougre que je suis et qui se prend  pour un artiste.

Je vous  prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Signé :

Jeannot (c’est mon nom de scène)

Commenter cet article

jill blli 20/01/2019 05:01

Très accroché à sa maman, une brave dame avec ce fiston pas très débrouillard, mais bon tout l'monde a le droit à sa chance côté emploi…. au plaisir, bises

marie chevalier 20/01/2019 10:51

oui Jill bill mais sympa quand même ce garçon lol bises à toi et merci de ton passage

dimdamdom59 18/01/2019 23:16

C'est très émouvant, c'est drôle je lis actuellement le livre de Muriel Robin (Fragile) je l'ai un peu retrouvée dans ton personnage.
Bravo et merci pour cette belle participation.
Bisous.
Domi.

Marie Chevalier 19/01/2019 10:55

c'est drôle car tu me donnes envie d'acheter ce lire de Muriel que j'aime beaucoup bisous et bonne journée ensoleillée du moins pour nos en Picardie

Josette 15/01/2019 14:43

tu as de la chance Jeannot dans cet arrondissement il y a un excellent théâtre de quartier qui saura te conseiller et te recommander !
(je n'ai plus d’abonnement depuis 2 ans... mais que de bons souvenirs du théâtre 14)

marie chevalier 15/01/2019 16:29

oui c'est un peu ce qui m'a inspiré ! bises à toi

jazzy57 15/01/2019 12:05

Une lettre émouvante qui saura certainement toucher la corde sensible de l'employeur , c'est du moins tout ce qu'on souhaite à Jeannot
Bonne journée
Bises

marie chevalier 15/01/2019 16:28

oui il y a mis tout son cœur dans cette lettre ! merci de ton passage bonne fin de journée bises

ABC 14/01/2019 15:27

En t'associant avec moi tu pourrais peut-être bosser quinze jours !!!!

marie chevalier 14/01/2019 17:02

rires on va s'occuper de cela ! bises !!

fanfan 14/01/2019 11:57

Une lettre touchante qui va sûrement émouvoir le coordonnateur , s'il n'a pas un coeur de pierre .Et puis avec tous ces talents , cela ne pourra que le convaincre!
Bonne journée

marie chevalier 14/01/2019 13:54

merci de ta visite oui j'ai bien aimé ce défi pas facile en plus lol bises

Articles récents

Hébergé par Overblog