Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Je vous présente Edmond ! A partir de ce tableau (vu dans une brocante) Racontez une histoire courte avec les mots incorporés : « Ciel, chaussure, coq, couronne et crapaud. »

 

 

 

La colère d’Edmond

 

Edmond boudait, il voulait absolument écrire  un texte  pour une compagnie d’amis  écrivains  mais  le curé et sa mère essayaient de l’en dissuader.

— Mais mon garçon tu sais à peine écrire  que peux-tu leur apporter à cette bande de vauriens  juste  bons à arracher les  pattes des  crapauds ?

 Il était furieux car en fait si cela était vrai que ses amis n’étaient pas très très futés, ils avaient au moins le  mérite d’essayer de faire quelque chose de leur  vie et ne  pas lever les yeux au ciel en attendant que cela  leur tombe tout cuit.

C’est ce qu’il leur avait répondu d’une  voix  un peu trop autoritaire  à leur goût.

— Désormais Edmond tu te  lèveras au chant du coq et tu commenceras  par enfiler correctement tes chaussures pour ne pas casser les talons puis tu iras donner  à manger au bétail et  nettoyer les cages  des  lapins. Cela te  mettra du plomb dans la tête et t’empêchera  de rêver  à devenir écrivain.

— Mais ce n’est pas pour moi que je veux écrire, vous ne comprenez donc  pas ! Je veux les aider !

— Certainement que cela  part d’un bon sentiment  mais  qui récoltera  la couronne de  lauriers  hein ?  Pas toi, tu es trop ignorant ! Alors  tu vas obéir et arrêter de te  monter la  tête avec ces bêtises.

Sur ce  le  curé et  la  mère quittèrent  la  pièce  laissant Edmond  très en colère  mais impuissant devant la  force de dissuasion des adultes.

Il ne  lui restait plus qu’à accomplir sa punition mais  un jour, oui un jour, il serait le  plus grand de tous les écrivains de  la terre !

 

 

 

Commenter cet article
J
Ah les vocations tuées dans l’œuf ! c'est Mozart qu'on assassine bien souvent pauvre Edmond ! bises et belle soirée
Répondre
M
comme tu dis Jeanne !! bonne soirée à toi
D
C'était hélas le sort de beaucoup de jeunes gens dans le siècle dernier.
C'est une belle interprétation. Merci pour ta participation.
Bisous.
Domi.
Répondre
M
et moi je te remercie Domi de ton passage bises
D
et vive Edmond, écrivain. Un bien bon texte ! bonne soirée.
Répondre
M
coucou et merci pour ton passage bonne soirée à toi !
J
Il ne s'en laisse pas conter Edmond suis sure qu'il ira au bout de son rêve
Bonne soirée
Répondre
M
on lui souhaite !! merci Jazz demain j'irai faire un tour des popotes pour les "collègues " qui ont écrit sur ce thème ! bises et bonne soirée
J
et il aura bien à raconter sur les adultes qui ne le comprenait pas ... à être trop heureux et non traumatisé aurions nous des artistes ???
super ton histoire faut bien avouer que le curé et la mère ont des tête d'enterrement
bises
Répondre
M
Oui Josette leurs têtes se prétaient bien à l'histoire lol bises
N
Ingénieux ! Imagination fertile comme toujours ! Amitiés.
Répondre
M
Merci Nicole bises
C
Tu as de la volonté, Edmond, oui, tu seras un jour écrivain, ça s'est sûr ! Bon mardi Marie !
Répondre
M
Oui Colette je lui souhaite lol bonne journée à toi
A
j'espère qu'il a réussi... Car apparemment entre sa mère et le curé il vivait dans un autre siècle que le nôtre...
Répondre
M
oui il était brimé (sourire) !! merci de ton passage
M
La difficulté des enfants artistes, écrivains qui voudraient faire de leur don et passion un métier et qui ne peuvent le faire empêchés par leurs parents très bien racontée dans ce texte. J'ai aimé.
Répondre
M
merci Martine il faut parfois de l'imagination avec nos défis mais nous y arrivons !bonne soirée

Articles récents

Hébergé par Overblog