Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Défi 186 croqueurs de mots

Thème : La tête ailleurs

Pas vraiment là.

 

— Michèle, voulez-vous prendre pour époux Alain….

Michèle ne répondit pas. Le maire répéta sa question rituelle plusieurs fois, agacé et les invités, peu nombreux il est vrai, commençaient à murmurer doucement : Alors ? Réponds !

La future mariée en petit tailleur élégant d’un joli mauve pâle qui lui allait très bien regardait fixement le cadre au mur où trônait la photo du président de la République.

— Michèle ! Il faut vous décider !

Alain regardait sa fiancée et devenait de plus en plus pâle. Pourquoi restait-elle figée ainsi sans répondre ?

Il lui prit le bras, le serra un peu mais Michèle statufiée ne bougeait toujours pas.

Ô ! Comme elle était loin de cette salle sinistre dans cette mairie impersonnelle du 13ème arrondissement, c’est là qu’avait voulu se marier Alain. Ses parents y demeuraient depuis toujours.

Elle se revoyait courant et riant dans les blés mûrs poursuivie par Manuel. Quand il la rattrapait enfin, il la soulevait de terre et la faisait tournoyer. Sa jupe ample se gonflait sous le vent. Ils étaient si amoureux et si heureux !

Et puis, il dût quitter le village, il n’avait fait que passer pour faire les moissons et gagner un peu d’argent pour se payer ses études de médecine. Ses parents n’en avaient pas les moyens et habitaient en Espagne. C’est là-bas qu’il était reparti la laissant seule et enceinte. Pour rien au monde, elle ne se serait débarrassée de ce bébé, malgré les conseils de ses proches.

Alain, son ami d’enfance au courant de tout l’avait demandée en mariage pour régulariser. Il était si gentil et puis il ne lui faisait aucun reproche, allant même lui proposer de reconnaitre le bébé.

Et les voilà donc tous les deux dans cette mairie, lui malade d’anxiété et elle ….

— Nous ne pouvons plus attendre Michèle, il faut vous décider. Votre attitude est puérile.

Michèle redescendit sur terre, les yeux plein de larmes. Elle murmura un oui inaudible que le maire lui fit répéter.

Elle se tourna vers Alain et confuse s’excusa.

J’avais la tête ailleurs, dit-elle en se tournant vers les invités….

 

Commenter cet article
C
Un très bon texte fictif et si réel tout à fois, Marie ! Bravo ! J'♥ ! Bonne fin de semaine ! Amitiés♥
Répondre
D
c'est un texte émouvant ; je connais un papa qui a reconnu le bébé de sa femme comme le sien. <br /> Bises
Répondre
M
merci Durgala c'est super de la part d'un homme de reconnaitre un bébé sachant qu'il n'est pas le sien . bises et bonne soirée!
J
Bravo un tres beau texte , émouvant . Michèle saura - t - elle dire oui jusqu'à la fin on se le demande .<br /> Bonne soirée <br /> Bisous
Répondre
M
en tout cas elle passe un sacré moment de confusion lol merci pour ta visite bonne soirée à toi
J
un mariage de raison elle pense à l'amour envolé...quelle sera sa destinée ?
Répondre
J
ton texte nous emmène dans la tête de cette jeune femme qui fait un mariage de raison mais dont la tête, ailleurs est encore dans la passion. bravo
Répondre
M
merci de ta visite Jeanne bises
E
Nostalgie devant une réalité dont cette femme accepte par confort plus que par passion un mariage qui"pourrait" lui convenir mais surtout convenir aux personnes qui l'entourent !<br /> Bien ressenti Marie car combien de vie gâchée pour sauvegarder les apparences d'une société toujours quelque peu conformiste ! Bisous !
Répondre
M
merci Elyane c'est exactement ce que je voulais écrire bisous et emrci encore de ton passage
L
Bonjour Marie. Superbe et poignante nouvelle, merci beaucoup ! Vie gâchée ? Saura-t-elle apprécier son tout nouveau mari aimant et attentionné ? A espérer, mais c'est en tant que lectrice que je réagis, ceci est une autre histoire. Bises !
Répondre
M
merci à toi Lenaig j'ai bien aimé ce défi bises et bonne journée

Articles récents

Hébergé par Overblog