Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

défi 173 croqueurs de mots

Publié le 7 Novembre 2016 par marie chevalier in défis cdm

Défi 173 : Croqueurs de mots

On vous a servi un breuvage qui vous a statufié sur un banc public. Racontez ce que vous voyez ou entendez  ou même ce qui se passe dans votre tête.

 

En dehors du temps

Je suis bien. Je n’ai jamais été aussi bien. Mes douleurs aux genoux ont disparu et je suis comme dans un rêve.  Près de moi sur ce banc, dans ce square  que je ne connais  pas, est venu s’installer un vieux monsieur. Je dis vieux car il doit avoir mon âge.

Il est vêtu comme en plein hiver et pourtant nous sommes au mois de Juillet. D’ailleurs, il s’essuie régulièrement le visage avec un bout de sopalin qu’il déchire consciencieusement du rouleau  qu’il a  posé entre nous deux. Il me parle, me dit qu’il fait frais pour la saison, que l’on endure une petite chauffe le soir et qu’il est heureux d’avoir acheté des sachets de verveine. Il en boit une en rentrant et ça lui fait du bien aux os. Je l’écoute béatement, un demi sourire sur les lèvres, mais en fait je me fiche éperdument de ce brave homme. Comme je vous  l’ai dit  je me sens  merveilleusement bien, je me sens  très bien.

Un jeune enfant passe près du banc et me lance son ballon. Je ne le rattrape pas. Le gosse  s’énerve : joue Madame !

Toujours mon sourire béat, mais pas un mouvement, pas un geste. Le petit s’enhardit ; il me tâte  les  mains et  téméraire vient  jusqu’à me tirer les cheveux. Je ne bouge toujours pas

        — Maman, la dame est froide ;

        — mais non voyons tu vois bien qu’il s’agit d’une statue.

  • Mais alors  pourquoi elle sourit ?

— Allez viens, tu m’en demandes trop !

         — Maman, Mama, tu as raison, i l y a  même  un pigeon qui vient de  faire caca sur sa tête !

  • — Alors tu vois !

A ce moment -là c’est moi qui me réveille, je sors de cette  léthargie passagère due sans doute à mon âge ou  à ce truc bizarre que m’a fait boire  Eliane,  et je me lève d’un bond. Le gamin coure encore….

Commenter cet article

jill bill 11/11/2016 18:48

Eh eh... fausse statue ! ;-) Méfiance avec le breuvage des amies, comme des ennemies d'ailleurs...

marie chevalier 11/11/2016 19:47

coucou ! merci de ta visite bisous

dimdamdom59 09/11/2016 23:48

C'est vrai que bien souvent il y a un pigeon sur les statues, un endroit de prédilection ;)
Joli texte.
Bisous.
Domi.

marie chevalier 11/11/2016 19:47

oui les pigeons aiment bien parce que ça ne bouge pas lol bonne soirée

durgalola 09/11/2016 16:57

une adorable histoire et si tu te sentais bien, c'est que c'était un petit bout de paradis. Bises

marie chevalier 11/11/2016 19:48

merci pour ton commentaire bises

Jeanne Fadosi 08/11/2016 18:41

oups quel réveil ! un bien sympathique récit qui pourrait être vrai
bises et belle soirée

marie chevalier 11/11/2016 19:49

coucou je n'avais plus vos commentaires excuse pour cela que je ne réponds qu'aujourd'hui bises

Josette 08/11/2016 09:49

la fiente de pigeon comme contre poison ! ça il fallait y penser...
j'espère qu'au réveil tes douleurs restent dans la statue...et que tu partageras la verveine du "vieux"monsieur !
merci Marie bonne journée

marie chevalier 11/11/2016 19:50

merci Josette je le disais plus haut je ne recevais plus mes commentaires mais me revoilà et je vous remercie tous d'être passés. bises

nathalie boucheré 07/11/2016 19:49

sympa :)

marie chevalier 07/11/2016 19:59

merci Nath pas vraiment ce que j'ai l'habitude d'écrire mais c'est bien de changer de créneau parfois bisous

ABC 07/11/2016 15:33

Les gamins ont toujours raison !!!!! Il court mais se souvient de la dame aux mains froides qui refuse de jouer au ballon... Un beau textes !

marie chevalier 07/11/2016 16:30

oui !! merci à toi de ton passage bonne fin de journée