Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis

Publié le par marie chevalier
Publié dans : #défis croqueurs de mots

Écrire avec pour thème un, plusieurs ou ces 7 péchés capitaux

Le paresseux

Il n’avait jamais travaillé. Au début sa famille, ses frères, ses sœurs, ses parents même lui trouvaient des excuses.

De santé fragile il est vrai, sa vie n’avait pas été facile dans sa petite enfance.

De médecin en psychiatre, malgré la lutte acharnée contre cette léthargie, rien n’y faisait.

Des vitamines, des cours de yoga, rien. Rien ne le faisait se bouger.

Se lever semblait vraiment une opération extrêmement difficile.

Quand il eut quinze ans, ses parents fatigués commencèrent à le bousculer. Ils n’en pouvaient plus de cette mollesse. : bouge- toi, Nom de Dieu ! S’énervait le père.

Je ne suis pas ta bonne fais ton lit au moins et range ton linge hurlait sa mère qui craquait elle aussi.

Tu pourrais sortir ton bol, mettre la table, nous aider, lui demandaient gentiment ses deux sœurs.
Quand ils entendaient sa voix c’était toujours la même phrase : mais pas de panique, y a pas mort d’homm
e...

Cette phrase avant le don de mettre toute la famille en rage : en plus ils se fiche de nous ce petit con !hurlait un de ses frères !

Rien ne l’intéressait. Pourtant tous ses amis du collège voulaient l’entrainer au foot ou faire du vélo ou même aller au cinéma. : Je n’ai pas envie, je suis fatigué.

Et un jour enfin alors qu’il trainait au lit et que sa grande sœur venait de le gifler en le traitant de parasite et de gros fainéant, il se leva, bailla, mais se recoucha en la regardant en souriant et lui dit :

Pauvre frangine tu ne te rends pas compte que tu sembles née que pour te tuer au boulot. Regarde-moi, tranquille, je ne fais rien mais on me donne quand même un toit et une assiette.

Sa sœur sortit de la chambre en hurlant : tu sais que tu n’es qu’un paresseux, tu devrais avoir honte !

Il ricana et murmura : eh bien ! il vous en a fallu du temps pour vous en rendre compte !

Il se tourna vers le mur mit son oreiller sur sa tête et ronronnant de plaisir il se rendormit.

Commenter cet article
M
oh oui moi aussi !!
Répondre
J
Des colères nées de l'envie on dirait. J'avais beaucoup aimé le film de Yves Robert avec Philippe Noiret, Alexandre le bienheureux. bises et belle fin d'année
Répondre
D
Bravo pour cette participation où je me reconnais un peu ;) Ne s'appellerait-il pas Alexandre ce bienheureux ;)<br /> Merci à toi pour ton partage.<br /> Bisous.<br /> Domi.
Répondre
M
oui le droit à la paresse lol bises
D
oh .... en plus il suscite la colère .... bises
Répondre
M
merci de ta visite !bonne nuit !
F
et bien cela ne lui fait ni chaud ni froid
Répondre
M
merci !!!!
L
Coucou Marie. Oh, le coquin, qui savait depuis le début de quel mal il souffrait alors que toute sa famille et les médecins s'escrimaient à trouver ! Voilà un péché capital poussé à son extrême ! Un jour, il tombera rudement de son lit, je lui souhaite que sa lucidité l'aide à se secouer pour assurer sa survie, ensuite vivre pleinement la vraie vie ... En même temps, c'est une philosophie ! Mais il lui faudra quand même affronter le monde réel ! Bravo et bises !
Répondre
M
merci à toi d'être venue te rendre compte de ce que peut faire la paresse lol bises
M
Bonjour Marie, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire, me suis énervée de l'indolence de ton personnage. J'aime ton écriture. Merci de ta participation au défi des croqueurs de mots. J'assure pour le prochain défi le 152 encore l'intérim de "Captain" Domi. Je m'abonne à ton blog. Belle journée
Répondre
M
coucou Martine quand je peux j'aime beaucoup faire les défis avec vous / C'est un jeu sain et sans compétition merci pour cela
C
Jolie participation Marie ! Bravo et bon mardi ! Amitiés♥
Répondre
M
merci de ta visite et bonne journée à toi
M
merci Patricia bises
Répondre
P
ah oui Alexandre le +Bienheureux avec Philippe Noiret, la jolie Marlène Jobert et le chien.. c'est vrai , similitudes
Répondre
P
un mot GENIAL à réfléchir
Répondre
M
je dois avouer que j'ai surtout pensé à Alexandre le Bienheurx avec P. Noiret lol bises à toi et bonne journée !
Répondre
J
Ca me fait penser à la chanson de Henri Salvador !!! Le travail c'est la santé ne rien faire.... ;-)
Répondre

Articles récents

Hébergé par Overblog